Combien de temps faut-il pour être indemnisé ?

Si votre assureur donne une réponse favorable à la mise ne jeu de la garantie concernant le sinistre déclaré, il doit, dans les 90 jours, vous adresser une offre d’indemnisation.

Ce délai est porté à 100 jours ou 120 jours si vous avez récusé un premier puis un deuxième expert. En cas de difficultés exceptionnelles dues à la nature ou à l’importance du sinistre (cela ne concerne que 2 à 3 % des litiges), et avec votre accord, ce délai peut être porté à 135 jours. Si vous acceptez la proposition de votre assureur, vous devez l’en informer par courrier recommandé. L’indemnité doit alors vous être versée dans les 15 jours. A contrario, si vous estimez l’offre d’indemnisation de l’assureur insuffisante (l’indemnité doit garantir le paiement de la totalité des travaux de réparation), vous devez en informer celui-ci par lettre recommandée.

Si vous ne pouvez pas différer les réparations, avertissez l’assureur de votre intention de commencer les travaux. Il doit alors vous faire parvenir, dans les 15 jours, une avance au moins égale aux trois quarts de l’indemnité proposée.